accueil

Publier des livres de poésie contemporaine, de poètes vivants, et fabriquer ces livres, les fabriquer entièrement et nous-mêmes, c’est le projet de série discrète.
Des livres de poésie contemporaine, parce que c’est autour de lectures communes, d’œuvres de poètes contemporains, que s’est faite notre rencontre, au milieu des rayons d’une librairie, au milieu du rayon poésie d’une librairie, où l’un travaillait et où l’autre venait régulièrement s’approvisionner. Des livres de poésie contemporaine de poètes vivants, parce qu’il y a, il nous semble, une vivacité de la création littéraire à défendre et à promouvoir, et parce que le plaisir de cette aventure réside aussi dans la rencontre avec les auteurs, dans les échanges que nous pouvons avoir avec eux sur leur écriture, leurs lectures, et dans la construction commune, patiente, d’un livre. Pour ce qui est de la ligne, peut-être se dessine-t-elle, se dessinera-t-elle, petit à petit, ou peut-être faut-il chercher du côté de ce nom, série discrète, hommage appuyé autant que détourné à George Oppen et de manière générale au travail des objectivistes américains. À partir de ce point, des auteurs prennent des directions, parfois inverses.
Des livres fabriqués, pour le plaisir que cela nous procure, et pour ce que cela implique aussi en termes de temps, de tirage et de diffusion. Le plaisir se trouve principalement dans l’apprentissage de techniques et de savoir-faire, comme lorsque nous nous rendons, pour chaque couverture, à Rochefort, chez Imprim17-Les Petites Allées, où Michel Bon et Nathalie Rodriguez nous accueillent, et où Michel nous accompagne et nous guide dans la composition de la couverture puis l’imprime sur sa presse à platine Heildelberg. Mais le plaisir réside aussi dans ce temps pris, ce temps qu’il faut pour mettre en pages un texte, le réviser, pour composer une couverture à la main, lettre à lettre, pour plier des cahiers, les coudre, les coller entre eux puis sur une couverture. C’est un temps où nous pouvons reprendre nos échanges et poursuivre notre rencontre. Ce temps consacré à chaque exemplaire implique un tirage limité pour chaque ouvrage et aussi une diffusion maîtrisée, axée sur des librairies indépendantes qui font réellement le choix de défendre ce genre de livres et de projets.

Nous ne souhaitons qu’une chose, savoir continuer longtemps de prendre ce temps.

Xavier et Vincent