s’éloigner du sujet

S’éloigner du sujet
VINCENT LAFAILLE

S’éloigner du sujet est un livre où rapport à la ville et rapport à l’écriture se mêlent, se rencontrent ou se confrontent. La première partie, intitulée « chantiers », met sur un même plan des phrases empruntées à un projet d’urbanisme lié à la rénovation d’un quartier ancien, des phrases contestant la tendance à l’effacement des aspérités urbaines et d’autres ayant trait à l’écriture en train de se faire. Ces phrases ne font pas l’objet d’un traitement distinctif, laissant le lecteur libre de les relier à l’un ou l’autre des thèmes.
Après une deuxième partie fonctionnant comme scène intermédiaire, la troisième, intitulée « marches », reprend les questions initiales. Un document scientifique sur la description clinique de la marche fonctionne comme moteur de l’écriture qui creuse la question de la surface. Surface qui se rapporte ici à la fois à l’urbain et à la littérature, soulignant la recherche d’une écriture « à plat » et d’une ville « à trous ».
L’utilisation de l’infinitif, répétée, donne à certaines séquences un caractère de mot d’ordre qui serait toutefois non définitif.

48 pages, 10,5 x 15 cm, 9 euros,
978-2-9553391-2-1
Couverture ivoire 170 g,
composée et imprimée sur presse typographique
Papier d’intérieur « pop’set perle » 120 g,
dos carré cousu-collé, imprimé et façonné par nos soins


Extraits